Les blessures au travail

Docteure en chiropratique depuis 1986, j’ai eu l’occasion de rencontrer et traiter de nombreuses personnes de différents métiers. Le travail entraîne souvent des troubles musculo-squelettiques (TMS) et les chiropraticiens ont la formation, les connaissances et l’expertise nécessaire pour traiter, soulager et corriger ces problèmes de santé.

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) représentaient plus de 28,000 lésions au Québec en 2018, soit plus du tiers des blessures survenues au travail. De celles-ci, les entorses, foulures et déchirures, et les tendinites représentent plus de 75% des blessures. Et ces blessures surviennent au dos, aux épaules et aux poignets plus de 75% du temps. (Statistiques sur les lésions attribuables aux troubles musculosquelettiques (TMS) en milieu de travail 2015-2018, www.cnesst.gouv.qc.ca ). 

Un(e) employé(e) qui travaille malgré qu’il (elle) souffre d’un TMS ne sera pas productif et devra souvent s’absenter plus longtemps quand le problème sera rendu trop sévère. Les coûts du présentéisme et de l’absentéisme dus aux TMS sont énormes (CSST, assurances privées) et nuisent à la productivité d’une entreprise. L’impact pour les travailleurs et professionnels autonomes est encore plus sérieux et peut même nuire à la poursuite de la carrière. Pensez-y, si vous deviez vous blessez demain et ne plus être en mesure de travailler à votre plein potentiel, qu’arriverait-il à vos revenus?

Les soins chiropratiques sont souvent plus efficaces pour le traitement des TMS et la récupération et le retour au travail est plus rapide.

Si vous êtes chef d’entreprise, employé ou travailleur autonome, consulter un docteur en chiropratique n’est pas une dépense de santé, c’est un investissement en prévention.

Informez-vous à la clinique, auprès de votre chiropraticien local ou auprès de l’Ordre des chiropraticiens du Québec

Il me fera plaisir de vous rencontrer ou de répondre à vos questions.

Dre Marie-Sylvie LeBlanc, chiropraticienne